Oh, malheur de sort ! Le ballon de M. Jean-Louis Etienne a arraché ses liens l'autre nuit pour aller toute seul se cacher dans la maison d'un voisin. Hélas ! Le pavillon était un peu étroit et le cigare volant un peu gros, de sorte que pschhhhiiiitttttttt !

C'est le groupe Total qui doit être triste, lui le pollueur des côtes bretonnes, de Birmanie et d'un peu partout dans le monde et qui voulait s'acheter une virginité en allant faire des photos du pôle se retrouve privé de faux-nez.

Je veux croire que c'est l'hélium du ballon qui a cherché à s'évader de ce piège de mensonges !