Alors c'est ça, le fameux esprit rugby dont on nous a rebattu les oreilles ? Il s'agit donc de pleurnicher sans fin pour se désoler que, oui, la France va rencontrer la Nouvelle-Zélande en quart de finale.
Stupéfiant comme depuis des semaines déjà nous n'entendons plus parler de jeu mais juste du moyen pour la France d'accéder en finale sans avoir à rencontrer de "grande" équipe, a fortiori "la grande équipe".
Moi je dis, c'est pas brillant comme démonstration des valeurs humaines de ce sport ... ! A moins que ce ne soit déjà l'effet de la merchandisation du rugby ou les combats compteraient désormais moins que le nombre d'heures télévisées engrangées par chaque équipe - pardon - par chaque "vecteur de communication" ...

PS : Et puis il faut entendre comme TF1 cherche à créer une icône marketing avec la survente de Sébastien Chabal, joueur certes puissant mais pas non plus si talentueux. Entendre la prononciation gilardisée de son nom cherchant à pousser à outrance une émotion parfaitement artificielle : "Et voici Chaaaaabaaaaaal qui rentre sur le terrain !