Et c'est ainsi que j'ai compris que l'on pouvait boire son thé quand il était froid, ou que l'on pouvait boire de l'eau chaude sans thé. Les deux se complétaient au delà de ce qu'ils s'excluaient ; c'était parfait.